...

17 avril 2017. Nous apprenons le décès survenu le 15 avril de M. Marcel Roulet, ultime Directeur Général des Télécommunications et premier Président de France Télécom. Il était le Président en exercice lorsque j'ai été appelé à l'activité en 1995 au CPE Élysées. 

Avec son départ forcé en Septembre 1995, par la décision d'un politicien professionnel qui, nous le savons depuis quelques mois seulement, rafole beaucoup d'argenterie et des beaux costumes à 7000 euros, puis  après la nomination d'une de ses relations à la place de M. Roulet, qu' y a-t-on vraiment gagné au change ?

Je croisai deux ou trois fois M. Roulet dans les années 2000, en bas du Centre Téléphonique Paris-Anjou, quand j'allais au "Restaurant Administratif" ; plus tard je sus qu'il avait des bureaux dans le centre.

Qu'il repose désormais en paix.

_____

8 janvier 2017, année d'élections où les esprits agités et instables s'échauffent facilement, nous découvrons dans la presse les déclarations en provenance de Las Vegas d'un politicien professionnel qui affiche une curieuse considération pour les Fonctionnaires de France-Télécom (issus des PTT), qui ont pourtant construit le réseau téléphonique et les réseaux de télécommunications depuis maintes décennies.

Merci pour vos bons vœux, Monsieur le politicien professionnel... Vous souhaitant la pareille.

Ci-dessous une réponse argumentée à destination de cette personne parue dans la presse.

Nota : ce personnage ne fut même pas un vrai Ministre des Télécommunications, mais seulement un Ministre Délégué (que l'on dénommait jadis sous les IIIe et IVe Républiques un Ministre sans Portefeuille...). Le vrai ministre des Postes et des Télécommunications était alors M. Franck Borotra, qui était d'un autre niveau.

3 mars 2016 : disparition d’une figure de la seconde guerre mondiale et de notre siècle passé.

Yves Guéna, Compagnon de la Libération, fut également Ministre des Postes et Télécommunications du 6 avril 1967 au 30 mai 1968 et du 10 juillet 1968 au 19 juin 1969.

YvesGuena

D’ailleurs, M. Guéna inaugurera le premier Centre Téléphonique Interurbain Automatique de type Pentaconta CT4 de Marseille le 25 octobre 1968, (second de ce type, après Lyon (Sévigné PC-CT4)) en présence de :

  • - M. Pierre Marzin, Directeur Général des Télécommunications,
  • - M. l’Ingénieur des Télécommunications Paul Selosse, alors Directeur Régional de Marseille,
  • - M. Claude Etchegaray Directeur Général de la société Le Matériel Téléphonique.

Ces 4 dernières années, je croisais de temps à autre M. Guéna dans (ou autour) de la station de métro Jasmin, l’empruntant pour me rendre périodiquement au Centre Téléphonique de Paris Auteuil. Probablement résidait-il dans les environs…

Je garderai le souvenir d’un homme de grande taille, assez intimidant je dois le dire, et d’une prestance certaine…

Qu’il repose désormais en paix.

______

Petit historique du téléphone automatique à Monaco .


Monaco se dote de son propre indicatif international, le 377 à la date du 21 juin 1996, à 21H00. Avant cette date, le téléphone monégasque constituait une partie intégrante du réseau téléphonique français de la Région des Télécommunications de Nice et ses numéros de téléphones se conformaient alors au plan de numérotage français à 8 chiffres AB PQ MC DU, dont l'AB=93 était attribué au département français des Alpes-Maritimes, incluant alors Monaco. Les numéros de téléphone monégasques commençaient tous par l'AB=93 jusqu'au 21 juin 1996.


Au niveau technique, le premier commutateur téléphonique automatique de type R6 avec enregistreurs fut implanté à Monaco circa 1937-1938, époque de l'automatisation de la Côte d'Azur ; et le réseau intra-monégasque suivit le développement du téléphone automatique français. 

  • Notons la mise en service d'un commutateur semi-électronique spatial de type Métaconta E11 le 30 avril 1976 (supprimé avant 1990) (Monaco 2 (NC64)).
  • Notons  la mise en service d'un commutateur électronique temporel E10N1 à Monaco en Décembre 1984 (Monaco 3 (NC80)), par les PTT de France et qui vécut la transition des PTT de France vers Monaco Telecom en 1996.
  • En Juin 1982, les deux AB PQ utilisés étaient le 93.30 et le 90.50.

Rédigé pour wikipédia le 24 février 2017.

_____

compteur.js.php?url=shaOq97LENI%3D&df=uh