Historique des types de commutateurs téléphoniques automatiques en France

IX- Les commutateurs électroniques de type temporel de 4ème génération

Comme nous le précisons à la fin de la section des Commutateurs Électroniques Temporels de 3ème génération, le commutateur d’origine suédoise AXE Transgate 4, utilisé en France pour le trafic international, bien que présenté « commercialement » comme étant de 4ème génération ne peut pas être réellement assimilé à un commutateur de 4ème génération.

En revanche, nous nous devons de préciser que le Commutateur Électronique Temporel de 4ème génération a bel et bien existé, sous forme de maquette.

Il avait été mis au point par Alcatel, dans l’année 2001 : il s’agit du E10B3-HC4.

E10B3-HC4

Le commutateur E10B3 de 4ème génération, même s’il est toujours basé sur les commutateurs E10B3 de la génération antérieure, est équipé d’un nouveau Réseau de ConneXion asynchrone de type HC4.

  • -Le Réseau de ConneXion HC4 est d’une part encore plus puissant et miniaturisé que les Réseaux de ConneXion antérieurs (RCX synchrone et HC2 et HC3 asynchrones), et permet de créer des commutateurs encore plus compacts et puissants que ses prédécesseurs,
  • -D’autre part, en plus de ce nouveau Réseau de ConneXion HC4, les commutateurs E10B3-HC4 intègrent directement dans leur fonctionnement le système d’exploitation UNIX et toute une batterie de protocoles IP Internet.

Donc il est tout de même nécessaire de rappeler qu’Alcatel a bel et bien conçu de véritables commutateurs téléphoniques de 4ème génération, qui, en plus de commuter temporellement les conversations téléphoniques selon la norme RTC chez les abonnés comme cela se fait depuis le 19 octobre 1913, est désormais capable de délivrer directement, et sans intermédiaire, et sans équipements supplémentaires dans les Centres Téléphoniques, les protocoles IP haut débit de type ADSL directement chez les abonnés.

- Et non, alors qu'existe LE commutateur de 4ème génération capable de commuter simultanément le téléphone classique et distribuer, sans équipements intermédiaires supplémentaires, l’internet à haut débit, ce modèle de commutateur n’a pas été déployé dans le réseau public en France.

- En France, il a été préféré, au début des années 2000, de ne pas remplacer les commutateurs électroniques temporels de 2ème génération par des commutateurs de 4ème génération, mais d'attendre...

- De ce fait, Alcatel, qui avait pourtant inventé le commutateur du futur depuis 2001, et vu que cette nouvelle évolution n’a pas été retenue en France à temps, a cessé le développement, la conception, la fabrication et la commercialisation de ce commutateur de 4ème génération « mort-né », ainsi que, dans la foulée, la fabrication et la commercialisation des commutateurs E10B3 de 3ème génération.

- De plus, depuis environ 2010, les pièces de rechange des commutateurs électroniques E10B3 de 3ème génération ne sont plus fabriquées, comme le souligne la presse nationale qui, sur ce point, semble dans le vrai.


En complément :

La situation du Réseau Téléphonique Commuté, qui est subitement révélée au grand public par la presse nationale depuis Février 2016 ne semble pas le fruit du hasard : en cessant de remplacer à temps les commutateurs téléphoniques d’anciennes générations par des commutateurs nouvellement conçus, la fabrication des commutateurs téléphoniques par les industriels a cessé vers 2006.

Or, actuellement, la France, (sans compter le reste de la planète) compte fin 2015 13 millions de lignes téléphoniques détenues par des clients qui souhaitent conserver une véritable ligne téléphonique au fonctionnement le plus fiable possible qui ait été conçu depuis l'invention de la téléphonie en 1876, et qui ne dépende pas de la présence, ou non, de tension électrique EDF 230 volts dans leurs domiciles ou locaux…

Que nous puissions lire actuellement (février 2016) dans la presse nationale que le Réseau Téléphonique Commuté daterait des années 1970 est de surcroît complètement faux. À cela, il convient de rappeler qu'alors qu'en 1970 le réseau de transmissions des télécommunications intercentres associé au réseau téléphonique commuté était presqu'exclusivement analogique en liaisons par courants Basse Fréquence et/ou en multiplex analogique (par ondes porteuses), le réseau de transmissions des télécommunications est depuis 1995 intégralement en technologie numérique multiplexée...

Actuellement, il ne reste que quelques commutateurs électroniques temporels de 2ème génération, mis en service entre 1984 et 1989 ; la grande majorité actuellement en exploitation, de 3ème génération, ayant été mise en fonctionnement entre 1990 et 2002, ce qui n’est pas non plus un âge canonique pour des machines de haute qualité conçues et fabriquées en France.

Si les commutateurs électroniques temporels de 4ème génération étaient enfin déployés, il serait tout à fait possible de pouvoir continuer à commercialiser pour ceux qui le souhaitent, de véritables lignes téléphoniques fiables en technologie RTC, tout en permettant de distribuer directement par ces mêmes commutateurs l’internet à haut-débit via un réseau de cuivre qui a démontré ses preuves à l'épreuve du temps, des catastrophes, voire des guerres…

Ce choix n’a pas été retenu il y a 15 ans, et aujourd’hui, curieusement, voici que le Réseau Téléphonique Commuté se retrouve depuis Février 2016 montré du doigt de manière assez « orientée » dans une presse nationale qui en plus ne semble pas s’être suffisamment documentée sur un sujet dont elle traite de manière réductrice, alors qu’il est de première importance et qu’il est l’apanage des seuls grands opérateurs téléphoniques dans le monde.

Mais au fait, selon la presse, comment le trafic téléphonique colossal engendré par leurs smartphones de n'importe quel opérateur quel qu’il soit, ainsi que par les opérateurs tiers du réseau fixe est-il écoulé actuellement pour traverser le territoire national ?



Histoire des Télécommunications Françaises ­© Claude Rizzo-Vignaud, 28 février 2016.

___

Tout nos plus vifs remerciements aux Ingénieurs E.R. de la CIT-Alcatel, dont M. Jean-Yves Marjou pour leur aide précieuse dans la compréhension de certaines notions très particulières à la technologie temporelle.

___

Découvrez le site des Anciens de la CIT-Alcatel ici : http://photosalcatel.pagesperso-orange.fr/index.ht...

compteur.js.php?url=shaOq97LENI%3D&df=6M